Partagez|

Clair de Lune ... [Evren]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Sur la route
avatar

Bien malgré moi, j'ai déjà mordu : 19
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Clair de Lune ... [Evren]   Lun 25 Sep - 22:45

D'après l'horloge de son téléphone portable, il était plus de minuit. Evangeline était assise à sa table de travail, un livre d'anatomie posé devant elle. Une petite lampe de chevet était la seule source de lumière de la pièce. Soudain, la jeune fille soupira et d'un geste désespéré, posa brusque son front sur son livre ouvert.

- Je ne serai jamais prêttteeeee pour ce maudit examen ...., gémit la petite rouquine.

Complètement avachie sur son bureau, les bras ballants le long de sa chaise, Evangeline resta là à se lamenter durant une bonne minute. Puis se rendant compte de l'inconfort de sa position se redressa. Elle aurait dû se ressaisir et recommencer ses révisions, pourtant, au lieu de cela, Evangeline referma son manuel d'un coup sec et se leva.

L'étudiante fit deux pas dans la pièce et s'étira longuement en grognant. Elle avait besoin de faire une pause et surtout de prendre l'air. Evangeline sortie alors de sa petite chambre et descendit les marches de l’escalier sans faire attention aux bruits sourds qui s’enlevaient à chacun de ses pas. Ses parents étaient en weekend dans leur maison de campagne et avaient laissé Evy seule à la maison pour ne pas la déranger durant ses révisions.

Alors qu'elle entrait dans le salon, une ombre surgit alors devant elle à toute allure.

- Je savais bien que toi non plus tu n'étais pas fatigué Pluton, dit elle en s'agenouillant devant un Danois au pelage noir. Que dirais-tu d'une petite ballade pour nous réveiller un peu ?

A ces mots, la jeune fille attrapa une laisse posée dans l'entrée, l'attacha au collier de son chien et après avoir enfilé un sweat et une paire de baskets sortie dans la rue, Pluton sur ses talons.

La nuit était douce et la pleine lune illuminait la rue d'un allo blanc. Comme il était agréable de respirer autre chose que l'air renfermé de la chambre. Pourquoi avait-elle choisi des études si compliquées? Si son choix s'était porté sur une fac de psycho, de math ou encore d'art, Evangeline aurait pu être bien tranquillement en train de dormir au lieu de passer ses nuits penchée sur de vieux bouquins!

Soudain, Pluton s'immobilisa et se mit à grogner doucement.

- Quoi qu'y a 'il ? Ho mais ce n'est qu'un chat de gouttière, calme toooiiiiii!

Evangeline n'eut pas le temps de terminer sa phrase que la molosse s'élança aux trousses du pauvre chat, faisant échapper la laisse des mains de sa maitresse qui fut projetée à terre.

- Pluton revient! Rah quel idiot ce chien ! Plutonnn!

Mais peine perdue, le chien était déjà loin. Evangeline se redressa, les paumes de mains endolories ... Que faire ? Elle ne pouvait pas rentrer sans son chien. Cependant, l'idée d'arpenter les rues seule en pleine sans Pluton à ses côtés ne l'enchantait guère ...


Dernière édition par Evangeline Lyons le Mar 26 Sep - 20:58, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arrivée à Forks
avatar

Bien malgré moi, j'ai déjà mordu : 52
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Clair de Lune ... [Evren]   Mar 26 Sep - 16:28

Faen i helvete ! Je suis dans la ville. Je ne pensais pas que ce chemin allait m'amener ici. Je suis un danger public, mais les bruits que j'entends m'attirent. Mon chez-moi me manque, mon père et son mauvais caractère me manquent, les rires et moqueries de ma mère me manquent. Ma petite soeur aussi me manque. Je dois retrouver ceux qui m'ont fait ça pour les éliminer, que je sois dans les dernières victimes. Je sens la colère qui monte d'un coup, mais il faut que je reste calme. L'odeur d'un humain arrive à mon nez et je soupire en me disant qu'ils sont vraiment partout et à toute heure. Je décide de l'ignorer, mais je n'ai pas envie de partir maintenant. Je recherche mon humanité perdue il y a quelques semaines. Ma vie me semble fade, je n'ai plus d'espoir, plus d'envie, rien du tout. Je suis froid, je pense que si j'étais humain, je serais froid. Je n'ai pas de papier non plus d'ailleurs. Plus d'identité, je suis un étranger. Il faut que j'évite la police, je ne saurais pas quoi leur dire si jamais ils me posent des questions. Que viendrait faire un étranger ne parlant pas un mot d'anglais et n'ayant pas de papier dans une ville comme celle-ci ? Aucune idée. Quoi qu'il en soit, je continue mon chemin, m'amusant presque de mes réflexes. Je suis pire qu'avant, encore plus lunatique et imprévisible. Je passe de l'amusement à la colère rapidement. Sans doute un effet secondaire de ce changement. Mais ce soir, je me sens neutre, presque... Bien. Je ne dirais pas vivant, je ne le suis plus techniquement. J'ai envie de prendre une grosse bouffée d'air, mais j'en suis bien incapable.

Je bouscule sans le vouloir une poubelle et cela a pour effet de faire allumer les lumières dans la maison adjacente. Oups... Je m'éclipse discrètement et je change de quartier, me rapprochant de l'humain qui se promène. C'est dangereux de sortir la nuit, j'en ai fait les frais. J'entends finalement des éclats de voix, une jeune femme qui parle à ce qui ressemble à un chien à entendre les aboiements. Un fin sourire se forme sur mon visage et je m'approche doucement, l'observant un moment. Il faut que je me reprenne, je ressemble à un prédateur. Je ne dois pas la tuer, elle semble plutôt jeune et je finis par m'approcher doucement.

[anglais] « Bonsoir... Perdue ? »

Je ne pense pas pouvoir comprendre ce qu'elle va me répondre et je la regarde avant de tenter, doucement :

[norvégien] « Est ce que tu me comprends ? »

Ça a marché une fois, autant tenter à chaque rencontre.
Revenir en haut Aller en bas
Sur la route
avatar

Bien malgré moi, j'ai déjà mordu : 19
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Clair de Lune ... [Evren]   Mar 26 Sep - 20:57

Evangeline était figée sur place. Se balançant d'avant en arrière sur ses talons la jeune fille se tordait les doigts d'un geste nerveux. Elle ne faisait plus la fière désormais. Sans Pluton à ses côtés la rue semblait tout à coup bien plus sombre, la nuit trop silencieuse et le vent aussi glacial qu'une bise hivernale ... Elle ne pouvait pas rentrer sans lui. Et pourtant, il n'aurait pas été prudent d'entreprendre des recherches seule en pleine nuit.

Soudain, une voix s'éleva à ses côtés, faisant sursauter la jeune femme. Un homme blond et approximativement d'une trentaine d'années s'était silencieusement approché et se tenait désormais devant elle. Trop occupée à retenir au dernier instant un petit cri de stupeur, Evy ne prêta que peu d'attention à ses premières paroles.

- Perdue ? Heu ... non pas vraiment, dit-elle d'une petite voix timide. Puis réalisant qu'elle parlait à un parfait étranger qui aurait très bien pu être un Serial Killer, reprit d'une voix qui se voulait plus déterminée.

- Je veux dire, non pas du tout. Ma famille sait où je suis et ils m'attendent en fait. Je ne suis pas seule d'ailleurs, hein, mon ami m'accompagne et heu ... quoi ?

Elle avait débité ces derniers mots très vite sous l'effet du stress et d'une voix bien plus aiguë qu'elle ne l'aurait souhaité. Mais l'inconnu avait reprit lui aussi la parole, d'une voix plus roque et surtout dans une langue étrangère, qui pourtant semblait quelque peu familière à la jeune fille. Fouillant sa mémoire, elle se rappela soudain ce que ces mots lui évoquaient : son voyage en Norvège l'an dernier avec ses parents. Trois semaines passées à visiter le pays en long, en large et même en travers. Celle immersion avait laissé dans la mémoire de la jeune étudiante quelques rudiments de la langue Norvégienne.

- [Norvégien] "Non, ... un peu ...".

Les mots se mélangeaient dans sa tête. Quelle idiote ... Appartement, c'était plutôt ce voyageur qui semblait égaré. Que faire ? Soudain, une idée traversa l'esprit d'Evy. Sortant avec empressement son téléphone de sa poche, elle chercha en hâte son vieil ami "google traduction" et tapa quelques mots qui se traduisirent instantanément sur son écran.
Elle tendit alors le portable à l’étranger, regrattant immédiatement son geste et priant pour que celui-ci ne s’enfuit pas avec à toutes jambes.

[Téléphone - Norvégien approximatif] "Je ne suis pas égarée. Mais en revanche, il semblerait ce que soit votre cas. Avez-vous besoin d'aide ?"
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Clair de Lune ... [Evren]   

Revenir en haut Aller en bas

Clair de Lune ... [Evren]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Edition Clair de Lune
» Un rendez-vous au clair de Lune [PV Melody]
» Pratiquant la magie au clair de lune...
» [UploadHero] La Septième compagnie au clair de lune [DVDRiP]
» Un pique-nique au clair de lune [Livre 1 - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tookah :: 
Forks
 :: Habitations
-